• Gecontroleerde kwaliteit
    Qualité contrôlée
  • Belbeef : des contrôles supplémentaires pour une qualité garantie
  • Un seul standard pour tous les maillons de la chaîne de la viande bovine
  • Plus de prélèvements, plus d’analyses pour plus de garanties
  • Contrôle et certification sont réglés dans les moindres détails

Qualité contrôlée

Belbeef, c’est une garantie. La garantie que la viande que vous achetez est rigoureusement contrôlée et répond à des exigences très strictes en termes de qualité, telles que consignées dans le Standard Belbeef un cahier des charges pour tous les maillons de la chaîne de la viande bovine.

Belbeef : des contrôles supplémentaires pour une qualité garantie

La viande bovine est rigoureusement contrôlée dans notre pays. Un ensemble de mesures veille à ce qu’elle réponde aux prescriptions légales en matière de sécurité alimentaire, et ce à tous les stades de production, de transformation et de distribution. Dans le jargon, cela s’appelle ‘l’autocontrôle’. L’Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire, communément appelée l’AFSCA, agit en observateur.

Le producteur de fourrage, l’éleveur de bovins, l’abattoir, l’atelier de découpe, le grossiste : les activités de chacun d’entre eux doivent être certifiées par l’autocontrôle.  

Le Standard Belbeef va plus loin et formule des exigences de qualité supplémentaires pour la viande bovine. Par conséquent, outre l’autocontrôle, Belbeef donne des garanties supplémentaires. Celles-ci vont des contrôles, par des prélèvements et analyses complémentaires, à des conditions et mesures supplémentaires qui protègent le bien-être des bovins.

Un seul standard pour tous les maillons de la chaîne de la viande bovine

Le Standard Belbeef ne concerne pas uniquement l’éleveur, mais tous les maillons de la chaîne de la viande bovine.

fournisseur de fourrage > éleveur de bovins > abattoir > atelier de découpe > grossiste

Le Standard Belbeef est donc un système complet de certification pour la viande bovine. Les exigences et dispositions sont discutées et fixées pour chaque maillon du secteur.

Plus de prélèvements, plus d’analyses pour plus de garanties

Le Standard Belbeef donne des garanties complémentaires. C’est pourquoi nous prélevons et analysons des échantillons supplémentaires, que nous rassemblons dans une banque de données centrale. 

Le prélèvement d’échantillons s’effectue sur base d’un plan sectoriel d’échantillonnage, mis au point suivant les directives de l’AFSCA basées sur l’analyse du risque, statistiquement soutenu et approuvé par le Comité Scientifique de l’AFSCA.
Nous analysons la viande pour vérifier qu’elle est microbiologiquement conforme et exempte de tous résidus chimiques, hormonaux et antihormonaux, d’additifs et contaminants.

Un organisme de contrôle indépendant vient prélever chez l’éleveur de bovins des échantillons de fumier et de nourriture. Ils sont scellés et congelés. Chaque échantillon est parfaitement attribuable à un animal, grâce au lien entre le numéro SANITEL unique et le numéro d’échantillon unique. Une sélection des échantillons est immédiatement analysée et les résultats de l’analyse arrivent dans la Banque de Données Centrale de Belbeef.

À l’abattoir et à l’atelier de découpe, des échantillons d’organes, de viande, de graisse, de matière fécale et d’urine sont prélevés. D’autres échantillons microbiologiques sont par ailleurs prélevés pour contrôler l’hygiène. Le labo accrédité et indépendant s’occupe de l’échantillonnage et transmet directement les résultats à la Banque de Données Centrale de Belbeef.

Contrôle et certification sont réglés dans les moindres détails

Comment se passe le contrôle ? Qui s’occupe de la certification ? Combien de temps une certification est-elle valable ? Tout le déroulement pratique du contrôle et de la certification relatifs au plan d’échantillonnage et aux durées de validité de la certification est détaillé dans un règlement de certification indépendant. De telle sorte que chacun sache ce à quoi il doit se conformer.

Les producteurs d’aliments composés, les abattoirs et les ateliers de découpe subissent chaque année un audit complet. Pour les éleveurs de bovins, c’est tous les trois ans, avec des contrôles intermédiaires. Par ailleurs, des contrôles inopinés ont également lieu.